Avoir le temps de flâner dans des galeries et pouvoir s'évader dans l'univers d'artistes le temps d'un week end c'est un grand luxe dont j'ai profité ces deux derniers jours. J'ai commencé mon aventure arty à la Maison Européenne de la Photographie pour deux expositions. Lagerfeld y expose pour la première fois une importante série de son "Parcours de travail". Quelques très beaux portraits et notamment ceux de Vanessa Paradis et Claudia Shiffer, deux belles plantes formidablement mises en scène par notre photographe de talent.
Diapositive1
C'est ensuite l'artiste Japonaise Kimiko Yoshida qui attirera mon attention autour de ses autoportraits d'une originalité rare; considérant ces derniers que comme une disparition. Pour elle, l'important est "d'être là où elle ne pense pas être, disparaître là où elle pense être". Le résultat? Un mélange étonnant de détournements d'éléments esthétiques de la vie quotidienne ou de la mode dans des tons principalement monochromes. Son détournement des créations haute couture de Paco Rabanne est particulièrement bluffant.

Diapositive2

Bref une façon originale de revisiter l'autoportrait.

Maintenant direction le musée d'Art Moderne pour la fameuse exposition Basquiat et là c'est une grosse claque que vous vous prenez en pleine tronche! Rares sont les expositions qui génèrent autant de médiatisation avant/pendant et Basquiat en fait partie (ce qui explique la queue de 500m un samedi matin 30mn avant l'ouverture! Armez vous donc de patience). Basquiat a secoué le monde de l'art jusqu'à sa mort à 28 ans et je commence à comprendre pourquoi: un mélange sauvage de révolte, de réalisme qui fait peur, d'idées noires, d'underground, de souvenirs bibliques, d'émotions sur des fonds de couleurs éclatantes. Le format étonne autant que le choix des couleurs. Bref, un écorché vif qui balance son cœur sur la toile avec talent, un grand moment donc...

18_a

Et quelques découvertes sympas au Off de la Fiac, j'ai nommé SLICK:
- Le photographe James Sparshatt qui réussi à capturer l'univers de la danse et musique latine; de l'émotion, des regards, des instants de vie superbement immortalisés. J'ai craqué pour son premier bouquin de photos sur "Cuba, Land of Spirit".
- La galerie Artaban et ses planches de skate

Diapositive4

Sinon j'ai fait un petit tour à Art Elysées et là aussi j'étais ravie de retrouver quelques artistes contemporains que j'affectionne particulièrement: Costa et ses mosaïques de panneaux de signalisation, Christophe Hargoues et ses caddies mis en scène et un petit nouveau que je ne connaissais pas et qui m'a séduite, j'ai nommé Jérôme Revon (exposé à la galerie "Art Jingle Contemporary"). Cet artiste manie l'image avec brio pour en faire des "tableaux photographiques" grand format.

Diapositive3

En bref:
Lagerfeld / Maison Européenne de la Photographie / Jusqu'au 31 octobre
Kimiko Yoshida / Maison Européenne de la Photographie / Jusqu'au 31 octobre
Jean-Michel Basquiat / Musée d'Art Moderne / Jusqu'au 30 janvier 2011
Slick  & Art Elysées are over

Crédits photos: caziflash, musée d'art moderne de Paris, artjingle